Loading...

Catégorie : Uncategorized

École démocratique de l’Orneau

L’asbl l’Écolieu de l’Orneau, à Gembloux, favorise la transmission de connaissances et d’expériences selon une démarche égalitaire. Espace d’inclusion et de cohésion, l’association invite à expérimenter des pratiques de transition vers un développement durable grâce à de nouvelles formes d’actions sociales et économiques équitables et accessibles à tous.

Établie depuis 5 ans, l’ASBL École Démocratique de l’Orneau (Écolieu de l’Orneau) a été impulsée par le besoin de familles de créer un lieu d’apprentissage rassemblant “un village pour élever leurs enfants et s’élever eux-mêmes” : s’épanouir dans un milieu de vie multi-âges et intergénérationnel, en privilégiant les apprentissages naturels et autonomes, avec la possibilité de prendre part aux décisions du groupe de manière démocratique.

En septembre 2016, l’École démocratique de l’Orneau naît et s’installe à Lonzée pour accueillir d’abord 15 enfants de 3 à 18 ans, puis progressivement une petite cinquantaine d’enfants.

En juin 2019, l’École déménage ses activités sur un nouveau terrain et dans de nouveaux bâtiments à Ferooz (Gembloux). Ce nouvel espace permet de faire évoluer le projet, de diversifier les possibilités pédagogiques et de commencer à développer de nouveaux pôles d’activités.

En mai 2020, l’ASBL poursuit son déploiement, redéfinit sa Vision et lance le projet de l’Écolieu de l’Orneau : avec un pôle éducation, un pôle habitation et un pôle activités économiques (artisanat, coworking, événementiel).

Le projet utilise une gouvernance partagée en intelligence collective légitimant la place de chaque individu, suscitant la participation et permettant divers degrés d’engagement et de coresponsabilité.

Le soutien du Fond Alcuin permettra d’acheter un nouveau four à pain afin de développer une activité artisanale de production de pains s’est mise en place depuis début 2020, permettant aux jeunes d’appréhender ces savoirs et savoir-faire à travers la fabrication de pains deux fois par semaine.

Ecole Anne Misonne

L’école Anne Misonne est une structure unique, reconnue par la communauté française comme « un enseignement à domicile ».  Elle propose un enseignement primaire adapté aux enfants ayant des troubles de l’apprentissage, qui ne trouvent ni leur place dans l’enseignement ordinaire, ni dans le spécialisé. Le but est de mener les enfants au maximum de leur capacité en leur offrant un enseignement totalement individualisé.

En 2018 l’école a reçu un soutien financier du Fonds Alcuin pour l’École pour l’achat d’outils d’apprentissages appropriés à chacun ainsi que pour financer certains travaux dans l’école.

L’école Anne Misonne est une ASBL qui a été fondée en 1956 par Anne Misonne à Auderghem.

Au début des années 50, Anne Misonne était psychologue travaillant dans un centre pour enfants du juge à Rixensart. Elle était frappée par le manque de formation des enseignants travaillant avec les enfants en difficulté, qui étaient considérés comme ignorants. Elle décida donc d’essayer de les aider autrement. Elle prit à ce moment la direction d’une petite école pour enfants dyslexiques en retard scolaires, qu’elle dirigea dans le respect de ses principes pendant plus de 20 ans.

Anne Misonne prône en premier lieu le respect de l’enfant et son but est d’aider les enfants dans leurs problèmes affectifs, personnels et familiaux, au travers de l’enseignement scolaire. «Chaque enfant, quelque soit son problème, a un potentiel et il faut laisser toutes les portes ouvertes. »

Aujourd’hui, l’école est dirigée par Mme Foulik de Meeûs ainsi qu’un Conseil d’administration de 3 personnes. L’école accueille environ 24 élèves, de 5 à 13 ans, répartis par classe de 6 enfants maximum, qui ont des problèmes divers et des besoins spécifiques, et qui nécessitent une approche personnalisée et un enseignement adapté. Ces enfants ont un potentiel d’apprentissage mais peuvent présenter des difficultés dans les domaines suivants : troubles de l’attention, phobies scolaires, autisme, troubles de l’apprentissage comme la dyscalculie, la dyslexie ou les troubles du langage, ainsi que les troubles familiaux.

Une équipe composée d’enseignantes diplômées, de psychologues, de logopèdes ainsi que quelques volontaires enthousiastes, s’efforce, jour après jour, de comprendre, de faire apprendre et de stimuler intellectuellement et socialement les enfants, afin qu’ils puissent se construire ou se reconstruire, pour participer à leur façon au monde qui les entoure.

L’école ne reçoit aucun subsides de la Communauté Française, mais est financée par des dons de privés et par le minerval des parents, ce qui permet la mise en place de certaines activités comme la musicothérapie, l’art thérapie, l’érgothérapie, l’accès à la piscine ainsi que l’achat de matériel pour les enfants comme des jeux, du matériel d’art thérapie, du matériel pédagogique ou encore l’achat de meubles.

La pédagogie proposée est adaptée à chaque enfant afin de le mener au plus loin de ses possibilités avec des objectifs et un programme scolaire précis et individualisé, une mise et remise en confiance de l’enfant grâce à une valorisation positive de son travail. L’école met tout en oeuvre pour que l’enfant progresse en toute confiance selon ses besoins et ses capacités.

Chaque institutrice met en place un projet pédagogique individualisé en utilisant des méthodes actives ainsi qu’un suivi quotidien de l’apprentissage avec des devoirs et des leçons. Des évaluations et des rapports sont organisés pour les parents après chaque période ainsi qu’une remise en question régulière de l’équipe sur les besoins de l’enfant.

La réputation de l’école Anne Misonne se construit petit à petit sur base des progrès tant scolaires que émotionnels des enfants.

Plus d’informations disponibles sur le site.

L’Ecole du Dialogue

L’Ecole du Dialogue est une école privée, située à Anderlecht, qui accueille 40 élèves en 2018 pour monter ensuite à 100 élèves de 3 à 18 ans. L’ambition de l’école est de donner accès à une citoyenneté contributive pleine et entière. La mission de l’Ecole du Dialogue est de montrer que tout enfant motivé se dépasse naturellement tant dans ses résultats scolaires que dans son intelligence émotionnelle, relationnelle et sociale. Elle permet à l’enfant d’être l’acteur de son propre apprentissage dès le plus jeune âge, le tout dans un cadre de bienveillance et d’entraide. L’école est aussi le coordinateur du projet School Transformation Lab qui relie différentes écoles performantes et innovantes pour aider les écoles traditionnelles à se transformer : c’est une école visitable par les personnes qui le souhaitent, dans l’idée de viser un changement global dans l’enseignement. Aujourd’hui l’école est dirigée par John Rizzo ainsi qu’un conseil d’administration composé de 7 personnes. De plus, des contributeurs et bénévoles aident l’école tout le long de l’année. En 2019, Le Fonds Alcuin leur a attribué un soutien financier pour l’achat de mobilier et matériel sportif ainsi que pour offrir la gratuité du minerval à un enfant dans le besoin.

 

L’approche de l’école du Dialogue repose sur un minimum d’explications collectives, mais ce sont les élèves qui s’expliquent la matière entre eux et ainsi développent leurs compétences relationnelles. Ils deviennent naturellement autonomes et empathiques. Tout peut contribuer à mettre le dialogue au centre des intérêts et pratiquer ainsi une pédagogie qui conjugue joie, amour et exigence. Tous les enfants sont amenés à s’entraider les uns les autres, d’une façon ou d’une autre. En permettant l’enfant d’être acteur de son propre apprentissage dès le plus jeune âge, on lui donne des outils pour le reste de sa vie : il sera plus autonome dans la vie de tous les jours, il peut donc être acteur de son propre rythme et augmenter son potentiel au maximum. Si l’enfant est heureux de venir à l’école et si il a confiance en lui, il apprendra plus vite. 

Les valeurs essentielles de l’école sont l’excellence (dépassement de soi, valorisation de l’effort pour atteindre un objectif désirable), l’erreur instructive ( il faut accepter une erreur comme un retour d’information permettant de s’améliorer plutôt que comme une faute, ce qui implique de reconnaître volontiers ses erreurs plutôt que de se victimiser) et l’autonomie (apprendre de manière autonome, être capable de se mobiliser, sortir de l’infantilisation et l’assistanat), l’entraide (apprentissage collaboratif, aider d’autres personnes à atteindre leur objectif) et la bienveillance (attentionné envers autrui de manière désintéressé et compréhensif). Les élèves se sentent créateurs de leur école en y prenant des décisions. La pratique quotidienne des arts martiaux traditionnels fait partie intégrante du programme des cours de l’Ecole du Dialogue. 

Tous les profils d’apprenants sont bienvenus à l’école, et l’école pratique une pédagogie HP friendly en raison d’un modèle pédagogique basé sur les neurosciences cognitives. Ici, les apprentissages sont désynchronisés: chacun apprend à son propre rythme, avec la liberté de creuser et d’explorer à la mesure de sa motivation, de son enthousiasme, de son besoin de défi et de dépassement. Chaque élève est libre d’apprendre de la manière la plus efficace pour lui. Les enfants sont encouragés à engager leur créativité dans l’élaboration d’un projet personnel et d’un projet de groupe. Certains arrivent avec un retard scolaire, et d’autres sans retard particulier : chacun est accueilli tel qu’il est. 

La pratique quotidienne des arts martiaux traditionnels fait partie intégrante du programme des cours de l’Ecole du Dialogue. Les arts martiaux ont des effets sur la concentration, la posture, l’estime et le respect de soi, le stress, le contrôle de soi, l’autonomie et l’inspiration de l’enfant, le tout menant à des meilleurs résultats scolaires. 

Le projet School Transformation Lab est un projet européen qui propose une transformation pédagogique en 52 étapes sur 3 mois pour s’adapter à un niveau d’hétérogénéité des élèves, rendre les élèves pilotes de leur apprentissage, encourager les élèves à s’entraider, les encourager à apprendre encore plus vite, fournir des activités accessibles pour que les élèves se dépassent, et faire face aux grandes classes

 

                         Nouvelles :

  • En septembre 2018, ouverture de l’Ecole du Dialogue pour les 8-18 ans. 
  • Reprise du 1er degré de l’Institut Don Bosco (école publique) avec une plus grande équipe, ce qui montre qu’un redressement est possible également dans une école traditionnelle.

 

Plus d’informations sont disponibles sur le site internet.

Ecole Sainte Bernadette

L’école Saint Bernadette est située à Tarbes, en France. C’est une école hors contrat qui à été crée en 2016, accueillant 15 élèves en deux classes. Aujourd’hui, elle compte 60 enfants en trois classes de double niveau, 2 instituteurs professionnels et 2 institutrices bénévoles. L’objectif principal recherché est l’épanouissement de chaque enfant, ainsi que le développement de ses qualités morales et spirituelles. Un suivi individuel est proposé à l’enfant qui présente une difficulté particulière ou passagère. En 2019, le Fonds Alcuin à octroyé une bourse à ce projet pour l’acquisition de nouveaux locaux et ses travaux d’adaptation et de rénovation, afin de créer des salles de classes, deux réfectoires.

 

Le projet repose sur cinq piliers fondamentaux :

  • Une formation intellectuelle de qualité

Les méthodes d’apprentissage mises en œuvre permettent une acquisition durable des connaissances. En effet, le maître (ou la maîtresse) cherche à bâtir l’acquisition de nouvelles connaissances sur celles précédemment acquises, qu’il réactive en montrant qu’elles sont utiles, et qu’il enrichit.

L’équipe pédagogique consacre un effort particulier à la conservation des mêmes méthodes d’apprentissage d’une année sur l’autre, afin d’assurer une progression continue et cohérente.

L’enseignement est progressif et structuré, ordonné du simple au complexe, du concret à l’abstrait. Il privilégie les méthodes pluri-sensorielles et analytiques, offre des bases scolaires solides en lecture, écriture, orthographe et calcul, favorise l’observation, la mémoire et la réflexion.

  • Une formation personnalisée

Cette personnalisation nécessite de bien connaître chaque enfant, ses difficultés, son environnement familial et culturel. Le maître (ou la maîtresse) est le pilier de la formation, il (ou elle) établit une relation de confiance avec chaque élève afin de lui transmettre le savoir.

Grâce à ses petits effectifs, l’école s’adapte au mieux au rythme de chaque enfant. Les objectifs à atteindre sont individualisés par une bonne connaissance de l’élève.

L’éducation différenciée garçons – filles peut aussi être utilisée dans certaines disciplines, pour certains apprentissages.

Un suivi individuel, journalier ou hebdomadaire, sera proposé par le maître ou la maîtresse après concertation avec le directeur, aux parents (ou responsables légaux) dont l’enfant présente une difficulté particulière ou passagère.

Les enfants en grande détresse scolaire ou psychologique se verront proposer un soutien extérieur si les solutions mises en place dans le cadre de l’école n’aboutissent pas à des améliorations significatives.

Tout au long de l’année, des bons points ainsi qu’images seront remis aux élèves en fonction de leurs progrès et résultats; une cérémonie en fin d’année les récompensera.

  • Une formation humaine et morale solide

L’école Sainte Bernadette éduque au sens de l’effort et du service, à la politesse et à la prévenance. Cette éducation est une préoccupation de tous les instants.

C’est dans le primaire que les bonnes habitudes se prennent : dès tout petit, le jeune écolier aura des temps de silence, de calme. Il développera le goût du travail bien fait, apprendra à respecter le travail des autres, mais aussi à jouer, à se détendre, à ranger, à découvrir. L’école Sainte Bernadette veut donner le goût du Vrai, du Bien et du Beau.

  • Une formation chrétienne

Les fondements de l’école Sainte Bernadette sont catholiques, et reposent sur les principes enseignés dans les évangiles.

C’est une dimension incontournable qui assure la parfaite cohérence de l’ensemble du projet éducatif : transmettre le savoir à la lumière de la foi.

En effet, “réussir sa vie” ne se limite pas pour nous à une simple réussite matérielle, mais avant tout à pratiquer les vertus de notre mieux pour rechercher le Salut.

L’école Sainte Bernadette se veut être une école ouverte au monde d’aujourd’hui, ainsi qu’à toutes les familles qui se reconnaissent dans son projet et qui en acceptent les principes et les règlements.

Concrètement, cet idéal chrétien se traduira par la prière quotidienne en classe. Le bénédicité sera récité avant chaque repas.

Un oratoire ou « un coin prière » sera installé dans l’école ou dans les classes.

Les élèves recevront un ou deux temps (heures ou demi-heures, suivant l’âge) d’instruction religieuse par semaine.

  • Une école au service des familles

Les parents sont les premiers éducateurs de leurs enfants. En adhérant au projet éducatif de notre école, ils s’engagent ainsi à approfondir leur rôle de parent dans une relation de confiance avec les enseignants et la direction pédagogique.

Les parents auront le souci de cultiver un vrai dialogue avec leurs enfants concernant leur scolarité et leur vie à l’école. En effet, les enfants ont un grand besoin de cohérence.

Différents temps de rencontres parents / enseignants seront proposés au cours de l’année, un certain nombre d’outils pédagogiques seront mis à leur disposition.

Au fur et à mesure de la scolarité, les parents pourront, si nécessaire, être amenés à revoir leur organisation familiale afin de l’adapter aux besoins de(s) l’enfant(s) (sommeil, repas, télévision, Internet, jeux vidéo, devoirs scolaires, …).

Le maître ou la maîtresse est en droit de signaler aux parents des difficultés éventuelles. Le directeur alertera les parents en cas de difficulté significative, pour rechercher ensemble la meilleure solution.

A mesure de leurs compétences, les parents seront invités à s’associer à la vie et au développement de l’école de leurs enfants.

Réalistes sur la difficulté d’atteindre leur propre vision de la perfection éducative, les parents doivent s’engager à œuvrer pour dépasser les difficultés éventuelles, notamment les divergences de point de vue, dans une démarche constructive, avec le souci premier du Bien Commun, gage de l’unité et de la pérennité du projet.

En effet, qu’il s’agisse de formation intellectuelle, d’éducation morale ou d’enseignement religieux, l’école Sainte Bernadette souhaite rechercher l’équilibre, dans un sens comme dans l’autre : « Autant que, pas plus que », disait saint Ignace de Loyola.

Vous trouverez plus d’informations ici

 

« Développer des têtes biens faites et des cœurs bons dans des corps sains »

Agnes School

L’école maternelle et primaire Agnes School a été fondée en 2002, offrant au départ une éducation en immersion francais-neerlandais. Forte de sa réputation basée sur un engagement sans faille pour atteindre l’excellence, l’école a connu un succès rapide. Elle compte aujourd’hui plus de 320 élèves, une petite quarantaine d’enseignants et propose désormais le choix d’un cursus linguistique, en section francais-neerlandais ou en section français-anglais. L’aspiration des familles à voir l’école grandir d’avantage est telle qu’un projet d’école secondaire est à l’étude.

La spécificité d’Agnes School réside entre autre dans son projet éducatif unique en Belgique – projet qui repose sur trois piliers principaux. Le premier : celui d’appréhender l’enfant au travers de toutes les dimensions de sa personne : dimensions intellectuelle bien sûr, mais surtout et aussi sociale, émotionnelle, artistique, sportive, et musicale. Le second, c’est une éducation aux valeurs en harmonie avec une vision chrétienne de la vie à laquelle l’enfant est appelée. Le troisième, c’est le partenariat très étroit qui est noué entre les parents, les élèves et les professeurs. Non seulement l’école a-t-elle mise en place un système de coaching, qui permet d’assurer un suivi individualisé de chaque enfant, mais elle organise de nombreux évènements et formations en soutien à la parentalité tout au long de l’année, en plus des traditionnelles rencontres parents-professeurs.

Dans le cadre de sa pédagogie visant l’excellence, Agnes School a depuis peu introduit dans le quotidien de ses élèves toute une série d’activités pédagogiques innovantes qui viennent compléter et soutenir les apprentissages. Ce sont les ateliers «ANA » qui signifient « apprentissages naturels en autonomie ». La valeur ajoutée des ateliers sur l’ensemble de la communauté Agnes School est grande: élèves, parents et professeurs en tirent tous des bénéfices immédiats, que cela soit sur le plan de l’ancrage des apprentissages, l’autonomie, la concentration, l’épanouissement personnel, ou la nouvelle posture professorale requise.

C’est typiquement au cours de ces ateliers thématiques que les élèves d’Agnes School ont pu mûrir et concrétiser une initiative éducative nouvelle. Ils ont mis en œuvre entre 2018 et 2020, grâce au Fonds Alcuin, un projet qui leur tenait à cœur : “Vivre la nature à l’école”. Le projet visait à reconnecter les enfants à la nature, à stimuler leur créativité et leur sens de l’observation au long des saisons ; à susciter l’émerveillement devant la gratuité et la beauté de la vie ; à se familiariser avec le rythme de la nature, à en comprendre les règles, à respecter l’environnement et en prendre soin. Ont ainsi pu être financés des travaux conséquents (toiture verte, potager, hôtel à insectes) ainsi que l’achat de matériel pédagogique pour la création d’un espace plus vert dans ce qui reste une école de centre-ville.

Vous trouverez plus d’informations ici.

Lycée Molière

Le Lycée Molière est une école Internationale francophone avec immersion en  anglais, située à Bruxelles, qui donne les moyens à chaque élève de réussir sa scolarité dans un cadre chaleureux mais exigeant. C’est une école non subsidiée mais reconnue par la communauté française de Belgique offrant le cycle complet de l’enseignement secondaire général (ainsi que la préparation au CEB) qu’il délivre.

Le Lycée accueille chaque élève dans le respect de ses spécificités et de ses besoins. En effet, un soutien spécifique pour les élèves présentant des troubles d’apprentissage ainsi que l’accompagnement à l’Ecole des Devoirs, vise à amener chaque élève vers la réussite et le développement optimal de son potentiel.

Le Fonds Alcuin pour l’École a décidé d’attribuer un soutien financier pour l’octroi de deux bourses d’études d’élèves fréquentant le Lycée Molière.

Le Lycée Molière a été fondé en 1956 par Mr Dechamps, sous le nom de l’École des Devoirs. Ce très jeune diplômé avait en effet pour première vocation d’apporter de l’aide aux élèves dans la réalisation de leur travail scolaire après les cours.

En 2012, Paul Dechamps transmet après 56 ans d’une carrière passionnée, la direction du Lycée à Félix de Merode, qui s’entoure d’une équipe de jeunes professeurs enthousiastes afin de relever le défi d’offrir au Lycée une seconde vie. Un an plus tard, celui-ci déménage de son siège historique de l’avenue Molière pour une belle maison de maître située avenue Franklin Roosevelt. Sous la direction de Félix de Merode, la nouvelle équipe s’est attachée à conserver les éléments essentiels qui ont permis au Lycée d’occuper depuis si longtemps une place à part auprès des familles bruxelloises tout en conduisant un véritable renouveau pédagogique, contenu dans son projet d’établissement et dont les lignes essentielles consistent en une ouverture accrue à l’international et particulièrement à la langue anglaise, un soutien des élèves plus attentif et spécialisé encore, particulièrement pour ceux souffrant de troubles d’apprentissage, un redéploiement du curriculum afin d’aider les élèves à acquérir une autonomie face à l’apprentissage (méthode de travail) et de mieux les préparer aux enjeux du monde actuel et de celui à venir (cours de codage).

A ce jour, le Lycée Molière demeure la seule école non subsidiée en Fédération Wallonie-Bruxelles à délivrer des CESS (Certificat d’Enseignement Secondaire Supérieur) homologués par cette dernière. Les diplômes décernés par le Lycée Molière (CESS) donnent accès à toutes les universités et hautes écoles en Belgique et à l’international.

Pour chaque classe, une période par semaine est par ailleurs spécifiquement consacrée à l’acquisition d’une méthode de travail, appelée à leur servir tout au long de leur vie. Son objectif pourrait se résumer très simplement : apprendre à apprendre. En effet, les principales difficultés rencontrées par les élèves du secondaire ne résident bien souvent pas dans la complexité de la matière mais plutôt dans la phase cruciale d’acquisition des apprentissages. Réaliser les devoirs de façon autonome et dans le respect des consignes, mettre en place un plan d’étude efficace en vue des examens, sont les deux compétences les plus essentielles sur lesquelles portent l’évaluation des élèves à l’école.

Le Lycée se veut également une école qui accueille chaque élève dans le respect de ses spécificités et de ses besoins : un soutien spécifique pour les élèves présentant de troubles d’apprentissage (dyslexie, dysphasie, dyscalculie, dyspraxie, TDAH).

Depuis 2018, le Lycée accueille une classe de préparation au CEB qui s’adresse aussi bien à des élèves de primaire qui présentent cette épreuve pour la première fois, qu’à des élèves de 1e secondaire différenciée ou n’ayant pas obtenu l’équivalence du CEB. Cette classe offre un programme composé selon deux axes essentiels :

  1. Travailler en profondeur les compétences de base en revenant sur l’ensemble des acquis du primaire pour assurer la réussite du CEB en fin d’année et permettre à l’enfant d’affronter sans crainte le secondaire.
  2. Développer le potentiel global de l’enfant et assurer son épanouissement en tant qu’individu à travers des activités créatives qui place l’apprentissage au cœur de la vie.

Au-delà de la formation académique dispensée, le Lycée entend également être une véritable école de vie : une ambiance familiale, des classes peu nombreuses et des professeurs attentifs et déterminés à transmettre leur passion permettent aux jeunes d’évoluer dans un climat de bienveillance, d’écoute, d’attention à l’autre mais également de responsabilité et d’autonomie qui constituent les valeurs-clefs du projet éducatif, celui-ci ayant pour objectif ultime de former des individus autonomes, confiants et généreux, curieux du monde et d’autrui.

 

                           Nouvelles :

De nombreux projets ont vu le jour :

  • Création de l’Ecole Européenne de Bruxelles-Argenteuil (EEBA) en 2016.
  • Création d’une École bilingue franco-italienne en 2016.
  • Expositions artistiques au sein de l’école (en 2020, exposition sur la maison de l’histoire européenne).
  • Parrainage d’œuvres de charité par les élèves
  • Soutien ou accueil de projets éducatifs comme la Student Academy et la Rock School.
  • Création d’un réseau d’écoles pour favoriser des échanges internationaux.
  • Depuis le mois de septembre 2017, le Lycée Molière a intégré à son programme des cours d’informatique à raison d’une période par semaine pour chaque classe.
  • Depuis la rentrée 2018, le Lycée accueille une classe de préparation au CEB pour les élèves n’ayant pas obtenu son équivalence.

Vous pouvez obtenir plus d’informations sur le site internet www.lycee-moliere.be ou en cliquant ici.

 

 

Mon école extra-ordinaire

MEEO est un projet qui vise à “redonner le goût d’apprendre aux collégiens décrocheurs”. Cette école, située à Annecy-le-Vieux en France, est vue comme un passage pour les jeunes qui présentent des troubles du neurodéveloppement (troubles du spectre de l’Autisme, troubles sévères de l’apprentissage), le temps de guérir, de mieux se connaître afin de trouver la force et la motivation pour reprendre sereinement la vie scolaire ordinaire.

L’Association MEEO a été créée par sa fondatrice et directrice, Félicie Petit Hergott, en décembre 2015, pour pallier le manque de solution adaptée pour les enfants en difficulté scolaire. Une première rentrée des classes a été organisée en septembre 2016 avec 16 enfants. En septembre 2019, on a vu l’ouverture du collège adapté, hors-contrat, pour 22 jeunes de 10 à 16 ans sont accueillis. Un soutien financier a été sollicité au Fonds Alcuin, pour une aide au démarrage.

Aujourd’hui, trop peu d’écoles proposent un accompagnement complet et efficace sur le long terme pour les élèves qui se trouvent dans une situation psycho-affective délicate et dans une impasse relationnelle et scolaire. Seulement 20% d’enfants autistes sont scolarisés en France. En parallèle, 12% d’élèves sont en grande difficulté dans le milieu scolaire ordinaire. Ces derniers présentent majoritairement des troubles neuro développementaux comme l’autisme, troubles des apprentissages (dyslexie, dyscalculie…), une précocité intellectuelle, des troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité. C’est pourquoi Félicie Petit Hergott, mère de 4 enfants neuro-atypiques, a décidé de se lancer dans l’instruction en famille et de fonder Mon École Extraordinaire.

Mon École Extraordinaire (MEEO) est un projet de collectivité humaine regroupant des parents et des élèves, des membres de l’Association, des enseignants, éducateurs, médecins, para-médicaux, intervenants extérieurs artistes et thérapeutes, personnel administratif, d’entretien et de service. C’est un lieu ou chacun se sent respecté, ou chaque enfant doit s’épanouir et grandir sereinement afin d’acquérir à son rythme autonomie, confiance en soi et dans les autres, confiance en ses capacités scolaires.

La confiance mutuelle et la transparence entre les différents partenaires de la communauté éducative cités ci-dessus sont les facteurs indispensables qui contribueront au succès de cette mission.

La vie à l’école implique des règles de vie : l’accueil, le respect et la bienveillance.

Les deux entités, primaire et secondaire, s’adaptent aux besoins de chaque enfant quelque soit son profil et ses difficultés tout en conservant le “rapport à la norme” des attendus scolaires.

Le jeune accueilli se doit de faire de son mieux pour atteindre les objectifs qu’il s’est fixé avec l’aide de l’équipe. Il est acteur de ses progrès et de ses apprentissages et s’engage à se montrer respectueux vis à vis de ses camarades et de l’équipe, dans ses attitudes, ses paroles.

Les parents on aussi un devoir, celui de s’assurer que l’approche pédagogique et éducative spécifique à MEEO soit en totale adéquation avec le projet de vie qu’ils ont pour leur enfant. De plus, ils s’engagent à mettre en place à la maison et en soutien paramédical les contrats, aménagements et accompagnements jugés nécessaires par l’équipe pluridisciplinaire afin d’assurer une prise en charge optimale de l’enfant. En partenariat avec les parents, l’école construit un projet personnalisé pour chaque enfant afin de lui garantir un cheminement scolaire spécialisé, adapté, structuré et individualisé.

Pour favoriser l’autonomie et seconder les enseignants, une Aide à la vie scolaire collective est prévue dans chaque classe. De plus, une Éducatrice Spécialisée proposera aux jeunes un accès à une « Classe d’Autorégulation » telle qu’on peut la trouver dans les Dispositifs ARAMIS. Ceci dans le but d’apprendre à chaque jeune à mieux gérer son stress, ses émotions, ses interactions sociales et apprivoiser son fonctionnement.

 

Les objectifs principaux pour chacun de nos élèves sont :

  • Permettre à ces enfants, « autrement capables » de vivre un cheminement scolaire spécialisé adapté, structuré et individualisé qui répondra davantage à leurs besoins.
  • Favoriser chez chacun l’autodétermination et l’autonomie,
  • Développer chez nos élèves l’implication, la motivation, la créativité et un sentiment de compétences chez l’élève,
  • Encourager les comportements adaptés et éteindre ceux qui ne le sont pas,
  • Amener chaque jeune à mieux se connaître et à apprivoiser son fonctionnement, devenir acteur de ses apprentissages et trouver son Talent pour ne faire une force. Accompagner l’élève pour qu’il vive des situations de réussite tant sur le plan scolaire que dans sa relation aux autres.
  • Accompagner chaque élève dans l’acquisition des compétences académiques,  retrouver le gout d’apprendre et envisager un retour vers un cursus scolaire ordinaire.

Plus d’infos ici.

Collège Notre-Dame au Coeur d’Or

Le Collège Notre-Dame au Coeur d’Or est un collège secondaire avec un internat, catholique et indépendant pour garçons situé en Ardenne belge.

Implanté au milieu d’un massif forestier au lieu-dit La Converserie, le collège a le double avantage de bénéficier, par sa localisation, d’une quiétude hors du commun et d’une facilité d’accès en train et par les grands axes routiers.

Ouvert dès la 6e primaire jusqu’à terme la 6e secondaire, le collège a pour objectif d’offrir à ses élèves une formation intellectuelle, physique, artistique et spirituelle

Ne bénéficiant d’aucune subvention publique, le collège fut soutenu par le Fonds Alcuin, en 2019 pour le recrutement d’un éducateur et d’un coach sportif, et en 2020 pour des travaux d’aménagements de dortoirs et de blocs sanitaires dans l’internat.

Le Collège Notre-Dame au Coeur d’Or propose à chaque élève une formation complète. 

Le développement de l’intelligence et du coeur

L’objectif est de donner aux élèves une formation intellectuelle solide et structurée. L’utilisation de la méthode explicite, l’aménagement des classes en petits effectifs, le suivi individualisé de chaque élève, l’organisation de conférences et des temps d’études nécessaires à l’assimilation des savoirs ainsi que le rythme structuré de la vie en internat sont autant de moyens utilisés à cette fin. 

Le collège a également pour but de développer l’intelligence sociale de ses élèves par l’instauration d’un climat de bienveillance et d’attention à chacun et par la volonté d’encourager la solidarité entre les élèves, régulièrement organisés par  « équipages » dans l’esprit des patrouilles scoutes. 

Sous le triple patronage de Notre-Dame au Coeur d’Or (Beauraing), Saint Jean Bosco et Saint Thomas d’Aquin, le collège entend permettre à ses élèves de grandir dans leur relation à Dieu en toute confiance, dans un environnement fécond et ouvert. Le collège est épaulé par les frères de la Communauté Saint Jean (Belgique) pour la formation catéchétique et les sacrements. 

Des activités sportives, manuelles et artistiques

Dispensé en anglais, le rugby a été choisi par le collège comme sport de prédilection pour les valeurs de camaraderie, de courage physique et d’esprit d’équipe qui lui sont propres. Le cadre verdoyant du Collège permet en outre une découverte d’un milieu naturel unique en Belgique par des activités telles que le jogging, l’écoute saisonnière du brame du cerf, la tenue d’un potager… Enfin, le Collège entend également encourager les talents artistiques de ses élèves par l’apprentissage et la pratique du chant choral et du théâtre.

Pour en savoir plus, voici leur site internet

Collège Saint-Ignace

Le Collège Saint-Ignace (Sint Ignatius College) est une école privée indépendante, situé en région flamande (Overijse) en Belgique. C’est une école unique qui dispense l’enseignement catholique, axé sur la qualité et dans une petite structure. Elle propose également un internat, qui a une capacité de plus de 60 élèves. Après un démarrage en septembre 2015, le collège continue de croître et s’impose comme une valeur permanente. L’école est reconnue par le gouvernement flamand (donc délivre des diplômes complets du secondaire) mais non-subventionnée, elle dépend donc directement des dons et contributions des uns et des autres. Un soutien financier du Fonds Alcuin à été octroyé principalement pour assurer la surveillance et l’animation de l’internat.

Le collège a ouvert ses portes en 2015 à l’initiative de quelques parents catholiques belges, en collaboration avec trois prêtres des Serviteurs de Jésus et Marie. Les splendides bâtiments du “Oude Klooster” sont à disposition du collège et de l’internat. 

L’école Sint Ignatius est une école ASO (enseignement général néerlandophone) avec les options Latin ou Sciences Humaines. C’est un lycée profondément enraciné, d’esprit ouvert et de bon coeur catholique. 

L’enseignement y est disposé en Néerlandais, avec une grille horaire d’humanités classiques. Le programme de 32 heures par semaine est concentré sur cinq jours, le mercredi étant considéré comme un jour passé en famille.  

Vous trouverez plus d’informations sur l’école sur le site internet

 

                        Nouvelles :

  • Barbecue, journée portes ouvertes, visite de Saint Nicolas…. L’école ne manque pas d’activités. 

 

Saint-Dominique Savio

Saint-Dominique Savio est une école privée (ASBL Groupe Relais) qui accueille des élèves en difficultés (+ ou – 75 %) et des enfants de familles chrétiennes. Située à Mouscron, environ 70 enfants de maternelles et primaires y sont scolarisés, grâce à l’aide de sept institutrices et de nombreux bénévoles. L’école, ni reconnue, ni subsidiée par la FWB (Fédération Wallonie-Bruxelles), est dirigée par Mme Marie-Dominique Hillewaert. Le projet commence par une école dans un grenier en 1991, puis de fil en aiguille jusqu’à 50 enfants seront accueillis dans une maison, qu’ils soient ou non en difficulté scolaire. Aujourd’hui, l’un des objectifs est d’accueillir les enfants en échec ou en décrochage scolaire afin de les aider à surmonter leurs difficultés et à réussir leur scolarité, que l’échec soit dû à une difficulté particulière (dyslexie, autisme de haut niveau, handicap physique, haut potentiel, maladie, pauvreté culturelle …) ou qu’il soit dû à la façon dont notre système scolaire est actuellement organisé. L’école est également ouverte à tout enfant appartenant à une famille qui désire un enseignement respectueux des valeurs chrétiennes. Un soutien financier à été sollicité au Fonds Alcuin pour assurer le salaire de 3 personnes à mi-temps.(Nous avons reçu un mi-temps pour trois ans).

L’école Saint Dominique Savio a pour but d’offrir à tout enfant un enseignement de qualité, dans un environnement où chaque enfant est invité à donner le meilleur de lui-même. Les enseignants apprennent aux élèves à respecter les autres, à les accepter tels qu’ils sont, à s’accepter eux-mêmes avec leurs limites et leurs richesses. Afin d’assurer un enseignement individualisé, en respectant le rythme de chaque enfant, chaque année est divisée en 10 modules. Le rythme “normal” suivi par la majorité des élèves est d’un module par mois.

L’école veut donner à tous les élèves un bon niveau d’étude : non seulement acquérir ce qui est exigé par les socles de compétence que nous suivons rigoureusement mais aussi étudier de manière systématique certaines matières telles que l’orthographe ou la conjugaison, en « driller » d’autres telles que le calcul mental. Il est parfaitement possible de faire réussir tout enfant, pour éviter que l’échec scolaire ne les démolisse : chaque année tous les enfants de sixième primaire réussissent l’examen officiel (CEB) avec de très beaux résultats. Il en va de même pour les résultats en deuxième secondaire (CE1D). L’école n’accueille pas les enfants plus âgés.

On propose aussi à l’enfant d’acquérir des stratégies d’apprentissage notamment grâce à la pratique de la P.N.L. (Programmation neuro-linguistique). Trop peu connu, la P.N.L. est un outil très performant pour aider les enfants à réussir.

Des ateliers de chants, danses, musique et techniques du cirque sont organisés. Des spectacles et représentations sont mis en place. Tous les matins à 8h, les enfants vont à la cuisine pour aider à la préparation du repas. Le sport (piscine, psychomotricité) est également important dans le cursus.

Nouvelles :

  • Une comédie musicale de très bonne qualité est mise en place tous les 3 ans. (annulée en 2020)

Plus d’informations sur le projet sont est disponible sur le site internet

1 2
  • LETTRE D’INFORMATION