Loading...

Auteur/autrice : Philippine

L’Ecole du Dialogue

L’Ecole du Dialogue est une école privée, située à Anderlecht, qui accueille 40 élèves en 2018 pour monter ensuite à 100 élèves de 3 à 18 ans. L’ambition de l’école est de donner accès à une citoyenneté contributive pleine et entière. La mission de l’Ecole du Dialogue est de montrer que tout enfant motivé se dépasse naturellement tant dans ses résultats scolaires que dans son intelligence émotionnelle, relationnelle et sociale. Elle permet à l’enfant d’être l’acteur de son propre apprentissage dès le plus jeune âge, le tout dans un cadre de bienveillance et d’entraide. L’école est aussi le coordinateur du projet School Transformation Lab qui relie différentes écoles performantes et innovantes pour aider les écoles traditionnelles à se transformer : c’est une école visitable par les personnes qui le souhaitent, dans l’idée de viser un changement global dans l’enseignement. Aujourd’hui l’école est dirigée par John Rizzo ainsi qu’un conseil d’administration composé de 7 personnes. De plus, des contributeurs et bénévoles aident l’école tout le long de l’année. En 2019, Le Fonds Alcuin leur a attribué un soutien financier pour l’achat de mobilier et matériel sportif ainsi que pour offrir la gratuité du minerval à un enfant dans le besoin.

 

L’approche de l’école du Dialogue repose sur un minimum d’explications collectives, mais ce sont les élèves qui s’expliquent la matière entre eux et ainsi développent leurs compétences relationnelles. Ils deviennent naturellement autonomes et empathiques. Tout peut contribuer à mettre le dialogue au centre des intérêts et pratiquer ainsi une pédagogie qui conjugue joie, amour et exigence. Tous les enfants sont amenés à s’entraider les uns les autres, d’une façon ou d’une autre. En permettant l’enfant d’être acteur de son propre apprentissage dès le plus jeune âge, on lui donne des outils pour le reste de sa vie : il sera plus autonome dans la vie de tous les jours, il peut donc être acteur de son propre rythme et augmenter son potentiel au maximum. Si l’enfant est heureux de venir à l’école et si il a confiance en lui, il apprendra plus vite. 

Les valeurs essentielles de l’école sont l’excellence (dépassement de soi, valorisation de l’effort pour atteindre un objectif désirable), l’erreur instructive ( il faut accepter une erreur comme un retour d’information permettant de s’améliorer plutôt que comme une faute, ce qui implique de reconnaître volontiers ses erreurs plutôt que de se victimiser) et l’autonomie (apprendre de manière autonome, être capable de se mobiliser, sortir de l’infantilisation et l’assistanat), l’entraide (apprentissage collaboratif, aider d’autres personnes à atteindre leur objectif) et la bienveillance (attentionné envers autrui de manière désintéressé et compréhensif). Les élèves se sentent créateurs de leur école en y prenant des décisions. La pratique quotidienne des arts martiaux traditionnels fait partie intégrante du programme des cours de l’Ecole du Dialogue. 

Tous les profils d’apprenants sont bienvenus à l’école, et l’école pratique une pédagogie HP friendly en raison d’un modèle pédagogique basé sur les neurosciences cognitives. Ici, les apprentissages sont désynchronisés: chacun apprend à son propre rythme, avec la liberté de creuser et d’explorer à la mesure de sa motivation, de son enthousiasme, de son besoin de défi et de dépassement. Chaque élève est libre d’apprendre de la manière la plus efficace pour lui. Les enfants sont encouragés à engager leur créativité dans l’élaboration d’un projet personnel et d’un projet de groupe. Certains arrivent avec un retard scolaire, et d’autres sans retard particulier : chacun est accueilli tel qu’il est. 

La pratique quotidienne des arts martiaux traditionnels fait partie intégrante du programme des cours de l’Ecole du Dialogue. Les arts martiaux ont des effets sur la concentration, la posture, l’estime et le respect de soi, le stress, le contrôle de soi, l’autonomie et l’inspiration de l’enfant, le tout menant à des meilleurs résultats scolaires. 

Le projet School Transformation Lab est un projet européen qui propose une transformation pédagogique en 52 étapes sur 3 mois pour s’adapter à un niveau d’hétérogénéité des élèves, rendre les élèves pilotes de leur apprentissage, encourager les élèves à s’entraider, les encourager à apprendre encore plus vite, fournir des activités accessibles pour que les élèves se dépassent, et faire face aux grandes classes

 

                         Nouvelles :

  • En septembre 2018, ouverture de l’Ecole du Dialogue pour les 8-18 ans. 
  • Reprise du 1er degré de l’Institut Don Bosco (école publique) avec une plus grande équipe, ce qui montre qu’un redressement est possible également dans une école traditionnelle.

 

Plus d’informations sont disponibles sur le site internet.

Agnes School

L’école maternelle et primaire Agnes School a été fondée en 2002, offrant au départ une éducation en immersion francais-neerlandais. Forte de sa réputation basée sur un engagement sans faille pour atteindre l’excellence, l’école a connu un succès rapide. Elle compte aujourd’hui plus de 320 élèves, une petite quarantaine d’enseignants et propose désormais le choix d’un cursus linguistique, en section francais-neerlandais ou en section français-anglais. L’aspiration des familles à voir l’école grandir d’avantage est telle qu’un projet d’école secondaire est à l’étude.

La spécificité d’Agnes School réside entre autre dans son projet éducatif unique en Belgique – projet qui repose sur trois piliers principaux. Le premier : celui d’appréhender l’enfant au travers de toutes les dimensions de sa personne : dimensions intellectuelle bien sûr, mais surtout et aussi sociale, émotionnelle, artistique, sportive, et musicale. Le second, c’est une éducation aux valeurs en harmonie avec une vision chrétienne de la vie à laquelle l’enfant est appelée. Le troisième, c’est le partenariat très étroit qui est noué entre les parents, les élèves et les professeurs. Non seulement l’école a-t-elle mise en place un système de coaching, qui permet d’assurer un suivi individualisé de chaque enfant, mais elle organise de nombreux évènements et formations en soutien à la parentalité tout au long de l’année, en plus des traditionnelles rencontres parents-professeurs.

Dans le cadre de sa pédagogie visant l’excellence, Agnes School a depuis peu introduit dans le quotidien de ses élèves toute une série d’activités pédagogiques innovantes qui viennent compléter et soutenir les apprentissages. Ce sont les ateliers «ANA » qui signifient « apprentissages naturels en autonomie ». La valeur ajoutée des ateliers sur l’ensemble de la communauté Agnes School est grande: élèves, parents et professeurs en tirent tous des bénéfices immédiats, que cela soit sur le plan de l’ancrage des apprentissages, l’autonomie, la concentration, l’épanouissement personnel, ou la nouvelle posture professorale requise.

C’est typiquement au cours de ces ateliers thématiques que les élèves d’Agnes School ont pu mûrir et concrétiser une initiative éducative nouvelle. Ils ont mis en œuvre entre 2018 et 2020, grâce au Fonds Alcuin, un projet qui leur tenait à cœur : “Vivre la nature à l’école”. Le projet visait à reconnecter les enfants à la nature, à stimuler leur créativité et leur sens de l’observation au long des saisons ; à susciter l’émerveillement devant la gratuité et la beauté de la vie ; à se familiariser avec le rythme de la nature, à en comprendre les règles, à respecter l’environnement et en prendre soin. Ont ainsi pu être financés des travaux conséquents (toiture verte, potager, hôtel à insectes) ainsi que l’achat de matériel pédagogique pour la création d’un espace plus vert dans ce qui reste une école de centre-ville.

Vous trouverez plus d’informations ici.

Mon école extra-ordinaire

MEEO est un projet qui vise à “redonner le goût d’apprendre aux collégiens décrocheurs”. Cette école, située à Annecy-le-Vieux en France, est vue comme un passage pour les jeunes qui présentent des troubles du neurodéveloppement (troubles du spectre de l’Autisme, troubles sévères de l’apprentissage), le temps de guérir, de mieux se connaître afin de trouver la force et la motivation pour reprendre sereinement la vie scolaire ordinaire.

L’Association MEEO a été créée par sa fondatrice et directrice, Félicie Petit Hergott, en décembre 2015, pour pallier le manque de solution adaptée pour les enfants en difficulté scolaire. Une première rentrée des classes a été organisée en septembre 2016 avec 16 enfants. En septembre 2019, on a vu l’ouverture du collège adapté, hors-contrat, pour 22 jeunes de 10 à 16 ans sont accueillis. Un soutien financier a été sollicité au Fonds Alcuin, pour une aide au démarrage.

Aujourd’hui, trop peu d’écoles proposent un accompagnement complet et efficace sur le long terme pour les élèves qui se trouvent dans une situation psycho-affective délicate et dans une impasse relationnelle et scolaire. Seulement 20% d’enfants autistes sont scolarisés en France. En parallèle, 12% d’élèves sont en grande difficulté dans le milieu scolaire ordinaire. Ces derniers présentent majoritairement des troubles neuro développementaux comme l’autisme, troubles des apprentissages (dyslexie, dyscalculie…), une précocité intellectuelle, des troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité. C’est pourquoi Félicie Petit Hergott, mère de 4 enfants neuro-atypiques, a décidé de se lancer dans l’instruction en famille et de fonder Mon École Extraordinaire.

Mon École Extraordinaire (MEEO) est un projet de collectivité humaine regroupant des parents et des élèves, des membres de l’Association, des enseignants, éducateurs, médecins, para-médicaux, intervenants extérieurs artistes et thérapeutes, personnel administratif, d’entretien et de service. C’est un lieu ou chacun se sent respecté, ou chaque enfant doit s’épanouir et grandir sereinement afin d’acquérir à son rythme autonomie, confiance en soi et dans les autres, confiance en ses capacités scolaires.

La confiance mutuelle et la transparence entre les différents partenaires de la communauté éducative cités ci-dessus sont les facteurs indispensables qui contribueront au succès de cette mission.

La vie à l’école implique des règles de vie : l’accueil, le respect et la bienveillance.

Les deux entités, primaire et secondaire, s’adaptent aux besoins de chaque enfant quelque soit son profil et ses difficultés tout en conservant le “rapport à la norme” des attendus scolaires.

Le jeune accueilli se doit de faire de son mieux pour atteindre les objectifs qu’il s’est fixé avec l’aide de l’équipe. Il est acteur de ses progrès et de ses apprentissages et s’engage à se montrer respectueux vis à vis de ses camarades et de l’équipe, dans ses attitudes, ses paroles.

Les parents on aussi un devoir, celui de s’assurer que l’approche pédagogique et éducative spécifique à MEEO soit en totale adéquation avec le projet de vie qu’ils ont pour leur enfant. De plus, ils s’engagent à mettre en place à la maison et en soutien paramédical les contrats, aménagements et accompagnements jugés nécessaires par l’équipe pluridisciplinaire afin d’assurer une prise en charge optimale de l’enfant. En partenariat avec les parents, l’école construit un projet personnalisé pour chaque enfant afin de lui garantir un cheminement scolaire spécialisé, adapté, structuré et individualisé.

Pour favoriser l’autonomie et seconder les enseignants, une Aide à la vie scolaire collective est prévue dans chaque classe. De plus, une Éducatrice Spécialisée proposera aux jeunes un accès à une « Classe d’Autorégulation » telle qu’on peut la trouver dans les Dispositifs ARAMIS. Ceci dans le but d’apprendre à chaque jeune à mieux gérer son stress, ses émotions, ses interactions sociales et apprivoiser son fonctionnement.

 

Les objectifs principaux pour chacun de nos élèves sont :

  • Permettre à ces enfants, « autrement capables » de vivre un cheminement scolaire spécialisé adapté, structuré et individualisé qui répondra davantage à leurs besoins.
  • Favoriser chez chacun l’autodétermination et l’autonomie,
  • Développer chez nos élèves l’implication, la motivation, la créativité et un sentiment de compétences chez l’élève,
  • Encourager les comportements adaptés et éteindre ceux qui ne le sont pas,
  • Amener chaque jeune à mieux se connaître et à apprivoiser son fonctionnement, devenir acteur de ses apprentissages et trouver son Talent pour ne faire une force. Accompagner l’élève pour qu’il vive des situations de réussite tant sur le plan scolaire que dans sa relation aux autres.
  • Accompagner chaque élève dans l’acquisition des compétences académiques,  retrouver le gout d’apprendre et envisager un retour vers un cursus scolaire ordinaire.

Plus d’infos ici.

Collège Saint-Ignace

Le Collège Saint-Ignace (Sint Ignatius College) est une école privée indépendante, situé en région flamande (Overijse) en Belgique. C’est une école unique qui dispense l’enseignement catholique, axé sur la qualité et dans une petite structure. Elle propose également un internat, qui a une capacité de plus de 60 élèves. Après un démarrage en septembre 2015, le collège continue de croître et s’impose comme une valeur permanente. L’école est reconnue par le gouvernement flamand (donc délivre des diplômes complets du secondaire) mais non-subventionnée, elle dépend donc directement des dons et contributions des uns et des autres. Un soutien financier du Fonds Alcuin à été octroyé principalement pour assurer la surveillance et l’animation de l’internat.

Le collège a ouvert ses portes en 2015 à l’initiative de quelques parents catholiques belges, en collaboration avec trois prêtres des Serviteurs de Jésus et Marie. Les splendides bâtiments du “Oude Klooster” sont à disposition du collège et de l’internat. 

L’école Sint Ignatius est une école ASO (enseignement général néerlandophone) avec les options Latin ou Sciences Humaines. C’est un lycée profondément enraciné, d’esprit ouvert et de bon coeur catholique. 

L’enseignement y est disposé en Néerlandais, avec une grille horaire d’humanités classiques. Le programme de 32 heures par semaine est concentré sur cinq jours, le mercredi étant considéré comme un jour passé en famille.  

Vous trouverez plus d’informations sur l’école sur le site internet

 

                        Nouvelles :

  • Barbecue, journée portes ouvertes, visite de Saint Nicolas…. L’école ne manque pas d’activités. 

 

Saint-Dominique Savio

Saint-Dominique Savio est une école privée (ASBL Groupe Relais) qui accueille des élèves en difficultés (+ ou – 75 %) et des enfants de familles chrétiennes. Située à Mouscron, environ 70 enfants de maternelles et primaires y sont scolarisés, grâce à l’aide de sept institutrices et de nombreux bénévoles. L’école, ni reconnue, ni subsidiée par la FWB (Fédération Wallonie-Bruxelles), est dirigée par Mme Marie-Dominique Hillewaert. Le projet commence par une école dans un grenier en 1991, puis de fil en aiguille jusqu’à 50 enfants seront accueillis dans une maison, qu’ils soient ou non en difficulté scolaire. Aujourd’hui, l’un des objectifs est d’accueillir les enfants en échec ou en décrochage scolaire afin de les aider à surmonter leurs difficultés et à réussir leur scolarité, que l’échec soit dû à une difficulté particulière (dyslexie, autisme de haut niveau, handicap physique, haut potentiel, maladie, pauvreté culturelle …) ou qu’il soit dû à la façon dont notre système scolaire est actuellement organisé. L’école est également ouverte à tout enfant appartenant à une famille qui désire un enseignement respectueux des valeurs chrétiennes. Un soutien financier à été sollicité au Fonds Alcuin pour assurer le salaire de 3 personnes à mi-temps.(Nous avons reçu un mi-temps pour trois ans).

L’école Saint Dominique Savio a pour but d’offrir à tout enfant un enseignement de qualité, dans un environnement où chaque enfant est invité à donner le meilleur de lui-même. Les enseignants apprennent aux élèves à respecter les autres, à les accepter tels qu’ils sont, à s’accepter eux-mêmes avec leurs limites et leurs richesses. Afin d’assurer un enseignement individualisé, en respectant le rythme de chaque enfant, chaque année est divisée en 10 modules. Le rythme “normal” suivi par la majorité des élèves est d’un module par mois.

L’école veut donner à tous les élèves un bon niveau d’étude : non seulement acquérir ce qui est exigé par les socles de compétence que nous suivons rigoureusement mais aussi étudier de manière systématique certaines matières telles que l’orthographe ou la conjugaison, en « driller » d’autres telles que le calcul mental. Il est parfaitement possible de faire réussir tout enfant, pour éviter que l’échec scolaire ne les démolisse : chaque année tous les enfants de sixième primaire réussissent l’examen officiel (CEB) avec de très beaux résultats. Il en va de même pour les résultats en deuxième secondaire (CE1D). L’école n’accueille pas les enfants plus âgés.

On propose aussi à l’enfant d’acquérir des stratégies d’apprentissage notamment grâce à la pratique de la P.N.L. (Programmation neuro-linguistique). Trop peu connu, la P.N.L. est un outil très performant pour aider les enfants à réussir.

Des ateliers de chants, danses, musique et techniques du cirque sont organisés. Des spectacles et représentations sont mis en place. Tous les matins à 8h, les enfants vont à la cuisine pour aider à la préparation du repas. Le sport (piscine, psychomotricité) est également important dans le cursus.

Nouvelles :

  • Une comédie musicale de très bonne qualité est mise en place tous les 3 ans. (annulée en 2020)

Plus d’informations sur le projet sont est disponible sur le site internet

Cours Blanche de Castille

Le cours Blanche de Castille est une initiative associative (ASBL) émanant du souhait d’un groupe de parent de donner une éducation complète et personnalisée à leurs enfants. Le projet, en gestation depuis 2016, débuta officiellement en septembre 2018. L’idée est de garder une petite structure, afin d’être à mi-chemin entre l’école classique et l’école à la maison. Le but est d’avoir un impact important sur l’éducation des enfants en leur donnant les outils académiques et humains pour qu’ils deviennent des adultes responsables, engagés et bien formés.  Actuellement, 16 enfants sont scolarisés dans une maison située à Woluwé-Saint-Lambert. L’école a reçu une donation en 2019 par le Fonds Alcuin pour son aménagement et son équipement.

Les motivations principales lors du lancement du projet sont : l’éducation de haut niveau (éducation personnalisée), l’éducation alternative (petit comité facilitant la responsabilisation, l’autonomie et la prise d’initiative), l’éducation par des activités artistiques et musicales, ainsi que des activités manuelles.

C’est une éducation complète qui est poursuivie, dans le respect de la personnalité de chaque enfant. L’enseignement proposé est structuré et structurant, respectueux du fonctionnement cérébral et neuronal de l’élève.

Pour chaque niveau scolaire, un programme de connaissance est préparé. Ce programme est souple car il doit être adapté aux circonstances et à la personnalité de chaque enfant.

Nous veillons à ce que l’esprit de nos élèves assimile les connaissances et s’en trouve fortifié. L’attention est nécessaire pour l’assimilation de connaissances, Elle naît de l’intérêt que l’on éveille chez les élèves en les mettant dans la confidence de notre admiration et de notre enthousiasme. Elle vient de la liberté avec laquelle ils peuvent manipuler, essayer, questionner. Elle renaît quand on les interroge. Pour maintenir cette attention en éveil, il faut varier les leçons tout au long de la journée, ce que nous faisons en laissant une large place aux activités artistiques et manuelles. L’attention est encouragée par la bonté du professeur, par des récompenses. Elle est entraînée et fortifiée par l’exercice quotidien. On forme l’enfant au jugement et à la réflexion, ainsi que l’esprit d’invention et la culture du goût.

Les élèves apprennent à communiquer avec leur entourage, de manière réfléchie et posée. Les règles de bienséance et discipline sont mis en avant. Nous travaillons à établir de bonnes habitudes, au moyen d’une résolution hebdomadaire. Nous appliquons « la méthode préventive » de saint Jean Bosco pour favoriser le développement de la liberté. Elle s’appuie sur la surveillance bienveillante et la confiance mutuelle entre les adultes et les enfants.

Les cours sont inspirés par la Méthode Montessori ainsi que la pédagogie de Charlotte Mason (“living books” et narration). Ces deux pédagogies mettent en avant le contact avec la nature, le travail manuel, ainsi que l’autonomie et le respect de l’enfant.

Le mélange d’âges est favorisé, ce qui est très enrichissant et crée une atmosphère familiale : les plus grands entourent les jeunes d’attentions, les plus jeunes apprennent de leurs aînés.

Un atelier cuisine est mis en place avec deux objectifs. Un objectif pratique: préparer le repas dans les meilleures conditions possibles, les parents s’en chargent à tour de rôle; puis un objectif pédagogique : développement des qualités sensorielles et pratiques.

Le cours de musique occupe une partie importante de l’emploi du temps des enfants. Ils bénéficient d’une heure de classe de musique chaque jour (solfège, instrument, histoire de la musique, chorale, chant). Les professeurs sont formés à la pédagogie musicale WARD.

Nous accordons une grande importance au français, car il est important que nous élèves parlent, lisent, comprennent et écrivent parfaitement. C’est une condition indispensable à la vie intellectuelle, riche et libre. L’apprentissage de la lecture commence dès la maternelle simultanément à celui de l’écriture suivant une méthode alphabétique et syllabique. ces apprentissages sont perfectionnés grâce à des exercices quotidiens de reconnaissance phonologique, phonétique et graphique, de graphisme, de copie, de lecture. L’acquisition de l’orthographe se fait par la pratique de dictées manuscrites ou par le biais de lettres mobiles. L’apprentissage de poésies est fréquent dans le but d’exercer la mémoire  et de donner à la sensibilité de l’enfant un goût pour la beauté de la langue et des textes.

Une grande place est laissée à l’étude d’une seconde langue vivante (anglais, néerlandais, espagnol au choix) en laissant la priorité au français. Les élèves ont plusieurs séances de langue vivante par semaine. On commence par un apprentissage oral essentiellement pour passer à l’écrit à partir de la 4ème primaire.

Les mathématiques partent du réel et nécessitent vite l’abstraction. Le lien réel-abstraction est travaillé dès le départ, au moyen de la visualisation. Toute règle ou propriété est expliquée et démontrée avant d’être appliquée grâce à des exercices d’observation, de manipulation et de réflexion.

L’enseignement de l’histoire est chronologique, celui de la géographie, descriptif et physique. Les sciences naturelles développent la capacité d’observation, de manipulation et de réflexion. Ces matières développent la culture générale de l’enfant et nourrissent sa curiosité.

Des ateliers d’artisanat sont proposés comme le travail du chocolat, la couture, le travail de la laine, ou des séances d’art. Les travaux manuels sont souvent en rapport avec les leçons de géographie, de science et d’histoire. Ils permettent aux enfants de développer entre autres,  leur motricité fine. Des sorties ou des ateliers à l’écoles sont organisés pour que les enfants se familiarisent avec des techniques  et des métiers pour mieux comprendre le monde dans lequel ils vivent.

Le bon développement des enfants et une bonne coordination passe aussi par l’exercice physique et en particulier la danse et les classes de sport. La psychomotricité est proposée aux plus jeunes, surtout pour ceux qui ont des besoins particuliers. Un cours de sport hebdomadaire permet aux enfants d’exercer leur vigueur, leur agilité, leur endurance dans la joie et la bonne humeur. La danse classique et le flamenco sont proposés pour les filles a partir de 5 ans.

 

                         Nouvelles :

  • Une belle bibliothèque est en constitution afin de fournir des supports de lecture, une base culturelle et stimuler le désir d’apprentissage chez les élèves.
  • Projet d’agrandissement dans les années futures tout en gardant une petite structure.
  • En septembre 2020, ouverture des classes de 3ème et 4ème primaire.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site internet.

 

  • LETTRE D’INFORMATION